Monsieur le Maire,

Cher•e•s collègues,

À tous égards, le conseil municipal d’installation auquel nous participons est inédit. Nous ne pouvons cependant pas masquer, sans mauvais jeu de mots, le contexte dans lequel il s’inscrit alors que les élections se sont déroulées il y a plus de deux mois.

Nous avons bien évidemment une pensée émue pour les victimes de l’épidémie et pour leurs proches. Nous tenons également à saluer la mobilisation et le dévouement de tous les professionnels, en particulier des services publics, et des bénévoles associatifs qui nous permettent, encore aujourd’hui, de tenir le choc face à la crise. Soignants, personnels médicaux, paramédicaux, administratifs et techniques des établissements de santé, agents de la ville et de l’agglomération, pompiers, forces de l’ordre, enseignants, agriculteurs, dirigeants et salariés des entreprises, notamment des secteurs médicaux et alimentaires : tous méritent notre plus grande reconnaissance pour leur professionnalisme et leur engagement sans faille.

Nous voulons enfin remercier l’ensemble de nos concitoyen•ne•s qui ont su faire preuve d’exemplarité et de solidarité en respectant les règles difficiles mais nécessaires qui étaient imposées. Sans revenir sur la campagne officielle des élections municipales qui a, de fait, été très largement neutralisée, ne permettant pas aux candidats de défendre leur projet dans des conditions normales, aucun démocrate ne peut se satisfaire de l’effondrement de la participation citoyenne le 15 mars qui affaiblit gravement la représentativité et la légitimité des élus municipaux de notre pays. Les déclarations du président de la République trois jours avant le scrutin, avec la fermeture des écoles et le maintien des municipales, et celles du Premier ministre la veille à 20h avec passage au stade 3 de l’épidémie, un pré-confinement qui ne disait pas son nom, tout cela est venu logiquement percuter le sens civique de millions de Françaises et Français. Et sur ce sujet, comme sur d’autres, la responsabilité de l’exécutif national est pleinement engagée.

À l’échelle de notre ville, avec une chute de participation de près de 20% par rapport à 2014, ce sont ainsi plus de 7.000 Vannetaises et Vannetais qui ne se sont pas déplacés le 15 mars dernier ! Et alors que le conseil municipal de 2014 représentait plus de 52% des inscrits, celui qui est installé aujourd’hui n’en représente qu’à peine 36% ! Cet affaiblissement démocratique subi est d’autant plus préjudiciable que les élections municipales mobilisent traditionnellement et que de nombreux leviers d’action dépendent du niveau local, qu’il s’agisse par exemple des solidarités, du logement, des transports, de la commande publique ou encore de la fiscalité.

La crise que nous traversons et ses terribles impacts en matière économique, sociale et financière imposeront également à de nombreux exécutifs locaux de revoir en profondeur leurs promesses de mars dernier. Nous en faisons désormais tous clairement le constat : il est urgent d’engager nos territoires, et singulièrement celui de Vannes, sur la voie des transitions écologiques, économiques, sociales, culturelles et démocratiques. Car l’enjeu est bien de garantir notre résilience collective face à des crises qui pourraient s’accélérer dans le contexte du changement climatique. En ce qui nous concerne, le sens et l’ambition de notre projet demeurent donc plus que jamais d’actualité et ce dernier nous permettra, comme nous l’avons démontré pendant le confinement, d’alimenter les débats municipaux en propositions concrètes et responsables au service de l’intérêt général. Et même si nous regrettons, tout comme vous, ces conditions d’installation, nous nous réjouissons que, pour la première fois, le conseil municipal soit retransmis en direct sur Internet, comme nous le demandions en vain depuis 6 ans. La démocratie vannetaise ne peut plus ignorer les moyens numériques qui répondent aux attentes et aux pratiques de nos concitoyens. Même si la retransmission de ce soir résulte d’une obligation imposée par l’ordonnance du 13 mai, nous espérons donc que vous systématiserez au plus vite l’usage de ces moyens digitaux au bénéfice de tous les Vannetais.

Monsieur le Maire, cher•e•s collègues du groupe majoritaire, nous vous adressons, nos félicitations républicaines et nos vœux de réussite dans l’accomplissement de votre mandat au service de nos concitoyens. Cette réussite passera par un nécessaire renforcement de la démocratie locale et le respect de tous les élus de ce conseil, en matière de transparence, d’information et de débat.Quoi qu’il en soit, soyez assurés de notre détermination à œuvrer sans relâche au service de l’intérêt général, de notre résolution à faire entendre notre voix face aux décisions qui nuiraient à la collectivité et de notre volonté permanente de proposer des solutions utiles aux Vannetaises et aux Vannetais.

Je vous remercie.

Simon Uzenat